dimanche 31 mars 2002

Playlist Depeche Mode (80's-90's)



Just Can't Get Enough   (Speak & Spell - 1981)
Something To Do   (Some Great Reward - 1984)
Everything Counts   (Construction Time Again - 1983)
Master And Servant   (Some Great Reward - 1984)
Policy Of Truth   (Violator - 1990)
If You Want   (Some Great Reward - 1984)
Blasphemous Rumours   (Some Great Reward - 1984)
Never let me down again   (Music for the Masses - 1987)
World In My Eyes   (Violator - 1990)
A question of time   (Black Celebration - 1986)
Personal Jesus   (Violator - 1990)
Enjoy The Silence   (Violator - 1990)
I Feel You   (Songs of Faith and Devotion - 1993)
In Your Room   (Songs of Faith and Devotion - 1993)
One Caress   (Songs of Faith and Devotion - 1993)
Higher Love   (Songs of Faith and Devotion - 1993)

samedi 16 mars 2002

BATTLE REALMS

Fun 8/10
Technique 8/10
Style Stratégie Temps Réel
Infos Liquid Ent. - Ubi Soft / Minimum P II / Solo et Multijoueurs
Testé sur Windows XP - Pentium III 500 - RAM : 512 Mo - Carte Graphique : GeForce 2 Titanium (64 Mo DDR) - Carte Son : SBlive


"Command & Conquer" au pays du soleil levant

Les fans du genre "Stratégie Temps Réel" sont chanceux : ils ne manquent jamais de nouveautés ! Chaque année on trouve une demi-douzaine de bons jeux dans ce style. Avant le grand débarquement de Warcraft III (prévu pour mi-2002), le producteur de la série des "Command & Conquer" nous propose son bébé, une nouvelle étape dans le genre STR, aussi bien techniquement que sur le plan de la jouabilité. Au même titre que "Total Annihilation" en son temps, Battle Realms propose un grand nombre d'améliorations à un genre dont on croit toujours qu'il a atteint ses limites.
Les auteurs nous plonge dans le japon médiéval à la sauce heroic-fantasy (Samurais, sorciers, etc). Ceci a le double avantage de se trouver en terrain connu tout en proposant un univers assez peu exploité dans les STR. Dans la campagne solo nous suivons donc Kenji, un grand guerrier parti en exile pendant 7 ans qui revient sur ses terres dévastées par une guerre de succession. Il devra reconquérir le trône en s'alliant avec l'un des 4 Clans qui composent les forces armées du pays. Suivant ses choix le joueur déroulera l'un des 26 scénarios prévus.

On trouve 4 armées au look et aux compétences différents : Le Clan Dragon (honneur et tradition), le Clan Serpent (les voleurs), le Clan Lotus (les sorciers) et le Clan Loup (les gros boeufs). Chacun trouvera suivant son humeur un Clan qui lui convient, d'autant plus que chaque Clan possède ses particularités. Le joueur ne pourra donc pas appliquer la même recette à chaque fois car chaque Clan possède ses forces et ses faiblesses. Une unité est déterminée par ses points de vie et de stamina (endurance). Cette dernière caractéristique sert principalement à courir et à utiliser des compétences spéciales.

Eviter les pièges du STR bourrin

Réussir un bon jeu de Stratégie Temps Réel, c'est surtout éviter les écueils du genre : production d'unités en masse pour noyer l"adversaire, "rush attack" (produire rapidement quelques unités pour détruire l'ennemi dès les premières minutes de jeu), etc. Mais pour réussir son STR, il faut aussi proposer suffisamment d'innovations pour motiver le joueur. Battle Realms a des solutions : les ressources sont le riz et l'eau, les deux étant cultivés par des Paysans. L'unité Paysan est la base du jeu dans Battle Realms. Il devra être formé pour constituer votre future armée.
La constitution d'une troupe prendra donc une bonne quinzaine de minutes, d'autant plus qu'en fonction du nombre d'hommes sous vos ordres la production d'unité "Paysan" ira de moins en moins vite (40 unités maximum par joueur). Les Paysans sont aussi réquisitionnés pour construire les bâtiments où seront formés vos combattants (Dojo, Stand de Tir, etc). On trouve une cinquantaine d'unités différentes, tous clans confondus, du guerrier "de base" au Samurai en passant par plusieurs types d'archers, des Geisha (les soigneuses), des Artificiers ou encore des Cannoniers.

Les 2 ressources, le riz et l'eau, servent donc à construire les bâtiments et à nourrir vos troupes pendant leur formation. Mais d'autres utilisations logiques sont au programme : un incendie qui se déclare et vous pouvez assigner des paysans pour l'éteindre, un champ de riz pourra être arrosé pour augmenter sa production. Des chevaux sauvages pourront être capturés et dressés, toujours par nos amis paysans, afin de servir de monture aux soldats par exemple.
Les décors et toutes les unités sont entièrement réalisés en 3D. La résolution monte jusqu'à 1024x768. Ceci permet de bénéficier de multiples animations pour les personnages et les bâtiments, très détaillés, et de gérer le relief et la ligne de vue des personnage. Les forêts permettent aussi de se dissimuler et de faire des attaques surprises. L'interface est classique, elle manque tout de même d'un brin de folie (mais elle a le mérite d'être efficace). On trouve les habituels raccourcis clavier. Le jeu en réseau permet à 8 joueurs de s'affronter simultanément.

Yin & Yang, Zen Masters, Battle Gear...

Les particularités de Battle Realms sont nombreuses. Tout d'abord les traditionnels "upgrades" de bâtiments, nommés ici "Techniques", qui sont des compétences générales qui s'appliquent à un type d'unité (les Soldat ont plus de points de vie, les archers font plus de dégats, etc). Pour les obtenir vous devrez non seulement disposer de suffisament de riz et d'eau mais surtout obtenir des points de Yin ou de Yang (suivant que vous êtes du coté obscur de la force ou non). Ces points se gagnent lorsque vos troupes arrivent à décimer un village adverse ou un groupe d'ennemis. Voila qui évitera aux joueurs "défensifs" de trop trainer dans leur coin.

Des unités spéciales, nommées "Zen Masters", sont aussi accessibles grâce à un bâtiment spécifique pour chacun des clans. Pour les invoquer vous devrez dépenser des points de Yin ou de Yang. Ces super-héros disposent de compétences uniques comme par exemple booster l'attaque des soldats aux alentours. Ils peuvent donc faire la différence au coeur de la bataille !
Enfin dernière surprise du jeu, les fabuleux Battle Gear ! Rien à voir avec de quelconques robots de l'espace, les Battle Gear sont des compétences que chacun des soldats devra apprendre dans des bâtiments dédiés. Un Archer pourra ainsi se voir doter du pouvoir de visualiser une zone non explorée de la carte, un Artificier activera un tir spécial pour endommager gravement un bâtiment ennemi, un Samurai deviendra invincible sans toutefois pouvoir attaquer, etc. Tout cela au prix de la stamina de l'unité, bien entendu.

Pour les amateurs

Le jeu de Liquid Entertainement est nerveux : le joueur doit attaquer pour gagner des points de Yin et de Yang, le nombre d'unités maxi est bridé, et de toute façon le seul bâtiment "défensif" est la Tour de Garde, donc impossible de construire des "places fortes" infranchissables comme on en voyait dans Starcraft par exemple. Le système de formation des unités (qui passent de bâtiment en bâtiment pour augmenter leur puissance) est génial et occupe le joueur de façon permanente.
Tous les upgrades disponibles permettent de mettre en place des stratégies, si votre adversaire vous en laisse le temps ;-) . L'ambiance sonore est très bonne, de même que la musique. L'intelligence Artificielle des unités est bien faite : elles décident seules suivant la distance qui les sépare d'un combat si elles vont utiliser une arme de jet ou une épée. Le jeu solo est très scripté et vous serez constamment sous pression avec des ennemis vous attaquant sans cesse. Il faudra alors déterminer quelle unité est plus efficace face à un type d'adversaire particulier (des tableaux comparatifs sont disponibles sur le site officiel).

Battle Realms est un excellent jeu dans son domaine. Il reprend toutes les bases des STR précédents et apportent de nouveaux concepts très intéressants. Malgré tous ses efforts pour séduire, il reste tout de même réservé aux amateurs du genre. Mais le "Stratégie Temps Réel" a une base de fans tellement énorme sur PC que je ne me fais pas de souci pour lui.