vendredi 26 avril 2002

Hibernatus

(1969 - Réalisé par E. Molinaro) ****

Dans les années 60, des scientifiques retrouvent un homme congelé dans la glace depuis 1905 et réussissent à lui donner vie. Sa petite fille est enthousiaste et souhaite le voir revenir chez elle, mais son mari n'est pas du même avis.

Louis De Funès n'est jamais meilleur que lorsqu'il se trouve en face de partenaires efficaces et motivés (voir les films avec Bourvil) sur des scénarios astucieux. Ici il partage vraiment la vedette avec la toujours impeccable Claude Gensac, pas encore reléguée au rôle de faire-valoir, et Bernard Alane (l'hiberné), plus les habituels seconds couteaux : génial Claude Piéplu en ministre rigide, Préboist dont la simple présence provoque immanquablement un sourire, le fils De Funès avec un vrai rôle.
Comme le film n'est pas centré à 100% sur son personnage, les interventions de Louis sont plus percutantes dans son éternel rôle de petit chef nerveux. Le jeu tout en retenue de Michael Lonsdale en professeur Loriébat fait merveille face à la pile électrique Hubert De Tartas, et personnellement je peux regarder la séquence du "dodelinage" des centaines de fois sans me lasser ;-)

dimanche 14 avril 2002

DUNGEON SIEGE

Fun 7/10
Technique 8/10
Style Action-RPG
Infos Gas Powered Games - Microsoft / Minimum P II / Solo et Multijoueurs
Testé sur : Pentium III 500 Windows XP 512 Mo SDRam GeForce 2 Titanium 64 Mo DDR SBlive


Un Diablo 2 en 3D ?

Un des genres qui m'est passé au dessus de la tête ces dernières années, c'est bien le "Hack & Slash". Ce style de RPG simplifié est basé sur l'abattage en série de hordes de monstres toujours plus puissants, en vue de récupérer moultes trésors. Le meilleur représentant semblait être jusqu'à aujourd'hui la série des "Diablo", mais le style graphique n'était guère accrocheur et les problèmes de tricherie en multijoueur et le coté très "bourrin" de l'ensemble m'avait découragé. Et voila que les amis de Gas Powered Games nous proposent enfin un Action-RPG digne de nos cartes graphiques surpuissantes (enfin je parle des possesseurs de GForce 4).

Dungeon Siege est donc un pur jeu d'action avec suffisament de caractéristiques "rolistiques" pour intéresser les amateurs de Jeux de Rôle. Ici vous devrez gérer jusqu'à 8 aventuriers dans l'univers du Royaume d'Ehb, bien évidemment envahi par de mystérieux ennemis. Dans le mode solo vous prendrez le contrôle d'un(e) jeune paysan(ne) qui devra réunir un groupe et découvrir la vérité ! On ne va pas se faire un claquage du cerveau avec un scénar pareil ;-)
Bien sûr l'intéret est ailleurs. Tout d'abord le monde est entièrement en 3D, dans une résolution bloquée à 1024x768 maxi (mais ne vous énervez pas, votre carte graphique à 450 € va souffrir quand même si vous mettez toutes les options au top et activez l'antialiasing). Les paysages extérieurs sont vraiment très détaillés (notamment la flore, magnifique) et le nombre de personnages à l'écran dépasse parfois la vingtaine, ce qui occasionne quelques ralentissements pour ma config, mais rien d'injouable. DS propose un système de "zone continue" qui fait que vous n'aurez jamais d'écran de chargement pendant le jeu, et croyez-moi vu le nombre d'ennemis au mètre carré vous serez en permanence sous pression !

Du bon dosage entre JdR et Action

Le principe du "Hack & Slash" est un mélange des bases du Jeu de Rôle croisé avec l'action pure. Au menu nous avons de l'exploration de lieux divers et variés (avec pas mal de donjons bien sûr et les salles secrètes qui vont bien) dans lesquels le joueur affronte des hordes de monstres. Un personnage, outre les Points de Vie et de Mana, est défini par 3 caractéristiques : Force, Dextérité et Intelligence, chacune étant liée respectivement aux compétences "Attaque au Corps à corps", "Attaque à distance" et "Magie" (avec 2 écoles : "Nature" et "Combat").
Les compétences et les caractéristiques évolueront au fur et mesure de leur utilisation. Par exemple si vous équipez votre perso d'un arc et l'utilisez en combat, la caractéristique "Dextérité" progressera lentement et la compétence "Attaque à distance" également (de manière plus rapide). Il vous faudra donc spécialiser chaque perso dans une compétence pour profiter de l'équipement que vous trouverez sur les cadavres ou acheterez dans les villes.

En effet au fur et à mesure de sa progression, le joueur découvrira une foultitude d'armes, armures, amulettes et bagues enchantées, potions, parchemins magiques et autres objets exotiques... Bref, comme dans Diablo 2, le joueur collectionneur va être ébloui devant la somme d'équipement à sa disposition. Chaque objet un peu intéressant aura un pré-requis pour qu'un perso puisse l'utiliser. Il s'agira toujours d'avoir atteint un niveau minimum dans une ou plusieurs caractéristiques, d'où l'importance de se spécialiser assez tôt dans le jeu. La Magie est simplifiée avec seulement 2 types d'écoles : Nature (soins, résurrection, modif des caractéristiques, etc) et Combat (boule de feu, poison, invocation, etc). On trouvera des sorts offensifs et défensifs dans les 2 types mais un perso devra se spécialiser dans l'une ou l'autre s'il veut être efficace. Un simple livre de sorts sera nécessaire pour accéder à la magie, livre que vous remplirez avec des parchemins au cours de votre aventure.

Mon amie la Mule

Les bonnes idées sont nombreuses dans Dungeon Siege. On trouve un peu la "patte" de Chris Tailor, déjà auteur d'un excellent jeu nommé "Total Annihilation" il y a quelques années. Tout d'abord devant la tonne d'équipement qui tombent des poches de vos ennemis trucidés, il devient fastidieux de savoir faire le tri lorsque vous êtes au niveau -25 d'un donjon. Et bien grâce à la mule, plus de soucis ! Vous pourrez en effet acheter une ou 2 mules dans les villes et les charger comme des... mules avec tous vos objets superflus pour les revendre plus tard. Et en plus le charmant animal saura fuir les ennemis trop proches !
Autre bon concept, la gestion de votre groupe est facilitée par les choix de la formation et du comportement individuel (ne pas s'éloigner du groupe pour poursuivre un ennemi par exemple). La touche "H" permet de faire boire une potion de soin à tout votre groupe (enfin ceux qui ont des potions), idem avec "M" pour les potions de Mana. Autre touche utile, la barre espace qui met en "pause" le jeu, permettant au joueur de cibler les ennemis ou d'accéder aux inventaires des persos.
Les ennemis attaquent souvent en groupe et vous verrez parfois un adversaire fuir pour aller prévenir ses potes un peu plus loin. Dans le même genre d'idée, les monstres les plus vicieux n'hésiteront pas à se dissimuler dans le décor pour vous surprendre à revers !

Pour les amateurs du style Porte-Monstre-Trésor

Dungeon Siege est vraiment un bon compromis entre action et exploration. Il s'adresse donc aux fans de Diablo 2, qui trouveront avec DS un jeu au principe similaire mais qui utilise les dernières techniques 3D (magnifiques jeux d'ombres et de lumières dans les donjons). Le Multijoueur, que je n'ai pas encore testée, propose le même monde d'Ehb que la partie solo (8 joueurs maxi donc). Vous devrez y effectuer une quête qui vous fera traverser tout le continent à la recherche de 8 pierres magiques.

Le jeu de GPG est finalement assez prenant, on a toujours envie de progresser un peu plus pour connaitre la suite et découvrir les nouveaux trésors qui nous attendent. Un système de missions fait avancer l'histoire générale, découpée en chapitres. Après une dizaine d'heure de jeu, j'en suis au début du chapitre 4. Les missions sont bien évidemment de type "fed-ex", c'est-à-dire trouver une personne ou un objet pour le ramener à son propriétaire. L'action est intense mais il faut adopter un minimum de stratégie et ne pas foncer dans le tas sous peine de se retrouver noyer sous les flots ennemis (qui utilisent très bien les sorts et les attaques à distance). Un éditeur de niveaux devrait être très prochainement dispo sur le site de Microsoft et permettre aux joueurs de créer leur propre donjons, personnages et même sorts magiques !

Dungeon Siege est un jeu efficace, sans bugs et ce dès sa sortie (c'est assez rare pour être signalé !). Ceux qui recherchent un peu de finesse pourront s'en passer sans problème, car il faut rappeler encore et toujours que c'est un Diablo-like. Mais beaucoup de petites idées sympa me donnent envie de continuer à jouer, et les amateurs de JdR comme moi peuvent se laisser tenter.