samedi 2 février 2008

Donnie Darko

(2001 - Réalisé par R. Kelly) ****

Adolescent mal dans sa peau, Donnie Darko a pour seuls confidents sa psy et Franck, un ami déguisé en lapin que lui seul peut voir. Une nuit, après une nouvelle insomnie, Donnie échappe à un spectaculaire accident.

Ça commence comme une comédie dramatique sur le mal-être adolescent. Ça bifurque rapidement sur un conte mâtiné de science-fiction dans une ambiance surnaturelle à la Lewis Caroll, avec un soupçon de thriller. Et ça retombe finalement sur ses pattes lors du final où toutes les pièces du puzzle se mettent en place pour former une histoire sur le sens de la vie et le sacrifice. 
Voila la force de ce film, un croisement des genres soutenu par une bande-son 80's nostalgique au possible. Avec son intrigue qui semble partir dans tous les sens, on aime ses personnages mélancoliques ou obsédés par leur lubies et surtout cet ado qui questionne l'autorité, le destin et les artifices de la société, cherchant des réponses que personne ne peut lui fournir. Il ne faut donc pas chercher à rationaliser l'histoire, plutôt à interpréter ses symboles.