vendredi 21 décembre 2018

The VVitch, Hérédité : Familles je vous hais

Réunion de famille

The VVitch (réalisé par R. Eggers) et Hérédité (réalisé par A. Aster) sont deux films sortis respectivement en 2015 et 2018. Bien que situés à deux époques différentes, le 17e siècle et le temps présent, ils racontent l'histoire anxiogène de familles dysfonctionnelles en prenant appui sur le genre Horreur-Fantastique.

Sous-titré dans sa version d'origine "Conte folklorique de Nouvelle-Angleterre", The VVitch tire son ambiance unique des légendes sur les sorcières héritées du moyen âge. Une famille puritaine venue d'Angleterre dans les territoires d'Amérique du Nord se trouve chassée de sa colonie à la suite d'un différend religieux. Elle doit vivre recluse, en autarcie dans une petite ferme à la lisière d'une forêt. La disparition du bébé de la famille va confronter parents et enfants au mythe des Sorcières.

Hérédité se déroule de nos jours et s'ouvre sur l'enterrement de la grand-mère de la famille Graham. Sa disparition va déclencher une série de psychoses et de drames au sein du foyer, se muant peu à peu en événements surnaturels. Le film explore une thématique plus moderne basée sur les esprits malins qui hantent les lieux et possèdent les personnes.

Voici donc la joyeuse thématique de la soirée : une cellule familiale isolée qui va se replier sur elle-même à force de cultiver ses névroses, qu'elles soient religieuses pour les puritains des années 1630 ou psychosomatiques pour nos contemporains.
Cool.

Et nous allons voir que ce ne sont pas les seules similitudes entre les deux films.
Le temps de prévenir tout le monde que ça va divulspoiler abondamment et on clique sur la suite.


L'événement déclencheur
Les deux films s'ouvrent sur l'événement déclencheur qui va précipiter chaque famille dans le chaos. C'est le protagoniste principal, William dans The VVitch et Annie dans Hérédité, qui fait un discours devant une assemblée.

William réfute le conseil de la colonie sur un différend religieux, provoquant l'expulsion de sa famille.

Annie fait l'éloge funèbre de sa mère Ellen, dans un discours sobre et dénué d'émotion qui dévoile que la morte était une personne très secrète pour sa propre fille.


Le conjoint témoin
Le mari d'Annie et la femme de William sont les parents passifs du couple. Ils maintiennent la structure familiale en subissant les agissements de leur moitié, jusqu'au point de rupture.

The VVitch - William et Katherine
Katherine est l'épouse croyante et soumise à William à cause, époque oblige, du poids d'une société patriarcale au 17e siècle. Elle "tient" son foyer et suit son mari dans une vie dictée par les évangiles.

Hérédité - Annie et Steve
Steve est le mari calme et pondéré d'Annie, un intellectuel cartésien qui gère les troubles de ses enfants ado et assure un soutien amoureux autant que psychologique à sa femme.


Les enfants
Les deux histoires sont centrées sur les enfants des deux couples. Ils sont à la fois la cause des problèmes et les victimes d'événements qui les dépassent.

Hérédité - Les enfants calmes
Charlie et Peter
Dans Hérédité, ils ne sont que les hôtes choisis par leur grand-mère Ellen pour recevoir un esprit démoniaque. Elle avait déjà tenté de le faire avec son propre fils, le frère d'Annie suicidé à 16 ans, puis avec son petit-fils Peter, qu'Annie a protégé de l'emprise d'Ellen. Mais à la naissance de Charlie, la grand-mère est parvenue à prendre le contrôle, la nourrissant même au sein à la place de sa mère !
De fait, Charlie est montrée comme une jeune fille mutique, d'une timidité maladive donc incapable de communiquer, enfermée dans son monde où elle griffonne des dessins et bricole des figurines. Son physique atypique est une autre raison de son isolement social. Elle n'est qu'une âme enfermée dans le mauvais corps. Peter, quant à lui, est un ado un peu paumé, en rébellion contre sa mère et passant son temps à fumer de l'herbe. Il n'est qu'une coquille vide, un hôte prédestiné a accueillir une divinité.

The VVitch -  Les enfants turbulents
Thomasin, Mercy et Jonas
Dans The VVitch, trois des quatre enfants jouent des rôles ambiguës. L'adolescente Thomasin tout d'abord. Dans les premières minutes du film, on la voit prier en confessant qu'elle a commis tous les péchés par la pensée. Est-ce le résultat d'une éducation religieuse stricte ou un aveu de ses actes futurs ? C'est sous ses yeux que le bébé Samuel disparaît, soit-disant enlevé par un loup. C'est aussi elle qui accompagne son frère Caleb dans les bois et perd sa trace. Par contre c'est elle qui a l'analyse la plus honnête de la situation, elle qui voit les manigances de Mercy et Jonas, elle qui fini par balancer toute la vérité à son père aveuglé par les préceptes du Protestantisme (les catholiques rejetant l'autorité du Pape) et piètre cultivateur.
Les jumeaux Mercy et Jonas sont tombés, sans doute du fait de leur jeune age, sous la coupe du Diable prenant la forme du bouc "Black Philip". Ils harcèlent Thomasin, ne cessent de l'accuser d'être la sorcière des bois, perturbent la prière pour leur frère Caleb. Ils sont involontairement les outils du Mal et leur destin, même s'il n'est pas explicitement montré, est probablement d'être sacrifiés.
Seul Caleb semble épargné par l'esprit malin mais son sort est peu enviable.


Tensions sous-jacentes et phénomènes surnaturels
Hérédité - les personnages sont manipulés,
comme les jouets d'une maison de poupées
Le titre "Hérédité" est un rappel direct que le sujet du film traite explicitement de l'héritage transmit par nos ascendants. Le poids de l'hérédité est décliné tout au long du récit : le symbole du démon Paimon apparaît dans les colliers portés par Ellen et Annie, sur le poteau au bord de la route et dans le grenier. Des inscriptions mystiques sont aperçues dans chaque pièce de la maison (triangles au sol, mots ésotériques écrits sur les murs), renforçant l'idée d'une planification des événements, à l'insu des personnages et dont ils ne peuvent s'échapper.
Les dioramas d'Annie reflètent cette force implacable : chacune de ses miniatures recrée une scène de la vie de la famille, comme si elle mettait en scène un scénario déjà écrit joué par des pantins. Elle est la première à voir une apparition d'Ellen après sa mort. Cela introduit l'élément ambiguë sur le rôle exact d'Annie (comme Thomasin dans The VVitch) : est-elle la victime de puissances mystiques ou est-elle la manipulatrice servant leurs obscurs desseins ?
Charlie est confusément consciente de son avenir. Elle tranche la tête d'un oiseau mort, préfigurant son propre "accident" et a, comme sa mère, une vision d'Ellen après avoir été guidée par une aura bleutée. Peter prend le relais après la disparition de Charlie, cible de toutes les hallucinations provoquées par le culte de Paimon.
Seul Steve, le père rationnel, est épargné par les manifestations spirituelles. C'est lui qui cache à sa femme l'information de la tombe profanée d'Ellen afin de ne pas l'accabler.

The VVitch - Le Mal s'infiltre dans la ferme,
 incarné par le bouc "Black Philip",
et manipule Mercy et Jonas
Le titre "The VVitch" est une référence directe aux croyances des contes du moyen-age, période d'obscurantisme imposé par les religions. Le poids du péché détermine les actions des protagonistes. Par exemple le mensonge de William qui cache à sa femme qu'il a revendu sa coupe en argent pour acheter des pièges, provoquera la défiance de Katherine. Ou la confusion de Caleb concernant son état inné de pécheur vis-à-vis de la loi biblique et son trouble érotique face à sa sœur prenant des formes féminines, qui fait de Thomasin une tentatrice impure malgré elle.
Les tensions au cœur de la famille sont renforcées lorsque la récolte de maïs est pourrie (une conséquence du mauvais travail de William ou un mauvais sort des sorcières ?) et que face à l'adversité les parents décident de proposer les services de Thomasin comme servante à la colonie. Ceci provoque le départ en secret des enfants dans les bois et les précipite vers une destinée funeste.


La menace frappe : scène choc
Un séquence particulièrement morbide intervient assez tôt dans chacun des deux films. Elle cible l'élément le plus fragile de la communauté.

Pour The VVitch, passée l'introduction décrivant l'expulsion de la famille et son installation dans la ferme isolée, le bébé Samuel est mystérieusement enlevé sous les yeux de Thomasin. On assiste ensuite a son sacrifice par une sorcière, nuitamment dans la forêt.
Outre son aspect puissamment choquant cette séquence permet d'établir la réalité et la dangerosité de la menace.

Une scène également traumatisante a lieu dans "Hérédité". Elle est placée plus tard dans le film, après l'exposition de l'histoire et la présentation de Charlie. La jeune fille est victime d'un accident épouvantable lorsque son frère l'emmène en catastrophe à l'hôpital. Elle est brutalement décapitée après avoir sorti la tête par la fenêtre de la voiture et heurté violemment un poteau.
Identiquement choquant au meurtre de Samuel, l'événement installe le caractère inéluctable des drames frappant les personnages. Plusieurs scènes nous ont préparé inconsciemment à cette issue fatale : en particulier la tête d'oiseau découpée (thème récurrent dans le film, les 3 femmes de la famille ont la tête tranchée), mais aussi des images plus subtiles comme cet écran d'ordinateur diffusant une vidéo d'une décapitation par guillotine (dans la chambre où Peter fume avec ses potes, pendant la soirée de l'école).


La menace frappe une seconde fois.
Après la tragédie, catalyseur de tous les non-dits entre les membres de la famille, la crise s'envenime. C'est le moment choisi par les forces maléfiques pour atteindre une seconde cible, le personnage le plus instable psychologiquement, et le "posséder".

The VVitch - Une sorcière s'est
 métamorphosée pour envoûter Caleb
Dans "The VVitch", Caleb veut aider la famille en partant chasser seul, après avoir surpris une conversation tendue entre sa mère et son père. Il décide de quitter le foyer en douce, avec le cheval, le fusil et le chien, mais est rattrapé par Thomasin qui insiste pour l'accompagner. En suivant le gibier il s'égare, perdant de vue sa sœur.
Le voilà donc à la merci d'une sorcière, qui va employer la séduction pour attirer et "corrompre" le jeune garçon. Pendant ce temps Thomasin retourne à la ferme, quérir le secours de ses parents.

Hérédité - Joan initie Annie aux
séances de spiritisme
Dans "Hérédité", Annie essaie de retourner dans le groupe de soutien pour les personnes en deuil auquel elle avait déjà participé suite au décès de sa mère. Mais elle renonce, à bout de force.
C'est alors qu'elle est abordée par Joan, une grand-mère ayant perdu son fils et son petit-fils dans un accident, déjà présente à la première réunion.
Sans le savoir, Annie vient d'entrer en contact avec un membre du culte de Paimon. Un processus qui va la pousser, à son insu, vers une initiation à une séance de spiritisme, le moyen pour le culte de déclencher la seconde partie de leur plan pour invoquer le démon.
Désespérée, Annie confie a Joan une anecdote significative des relations gâchées avec ses enfants : une crise de somnambulisme lors de laquelle elle tenta de s'immoler par le feu avec Peter et Charlie (autre thématique répétée dans le film : Ellen apparaît à Charlie entourée de flammes, Annie prend feu en rêve et Steve meurt carbonisé).


La cellule implose
La pression devient insupportable pour les membres de la famille encore vivants, les poussant à se disputer entre eux.

Hérédité - explication musclée
 entre la mère et le fils
Peter et Annie, dans "Hérédité", subissent des hallucinations de plus en plus macabres. Peter est harcelé par le fantôme de sa sœur, à l'école il perd le contrôle de son corps tandis que les membres du culte accentuent leur emprise. Annie a une nouvelle phase de somnambulisme où elle croit voir Peter envahi de fourmis (comme sur la tête arrachée de Charlie).
Le malaise atteint son point culminant lors d'un dîner. Toutes les rancœurs entre la mère et le fils jaillissent, chacun des deux faisant la liste de ses reproches sous le regard affligé du père impuissant. Annie, ébranlée moralement, devient une proie facile pour le culte.
Joan lui propose une séance de spiritisme lors de laquelle elle contacte son petit-fils décédé. C'est la dernière étape du grand projet manigancé par les adeptes de Paimon. Annie décide d'appliquer les instruction de Joan pour entrer en relation avec Charlie. Cette dernière possède sa mère mais Steve interrompt le processus.

The VVitch - Jonas et Mercy perturbent
la prière pour sauver Caleb
La disparition de Caleb, dans "The VVitch", est l'incident de trop qui provoque l'ultime engueulade entre William et Katherine. Le couple se déchire, William finissant par avouer son mensonge au sujet de la coupe en argent revendue. Katherine, à bout de nerf, lui reproche ses mauvaises décisions et remet en cause son autorité. Elle fini par le frapper au visage.
C'est à ce moment que Caleb réapparaît, découvert nu sous la pluie par Thomasin. Son état critique achève de démoraliser sa mère. En pleurs, Katherine annonce à William qu'elle veut quitter le pays pour retourner en Angleterre, scellant l'échec de l'espoir d'une vie meilleure sur une terre promise. Pendant ce temps Mercy et Jonas continuent leur persécution de Thomasin, chantant leur comptine à la gloire de Black Philip alors que leur frère agonise.
La famille se réunit autour du garçon, malade et inconscient. Caleb se réveille brusquement, recrachant une pomme ensanglantée (une référence au conte de Blanche Neige, inspiré d'un mythe ancestral). William essai d'imposer une prière de salut mais les jumeaux se tordent de douleur et empêche le rituel de s'effectuer. Le garçon expire son dernier souffle extatique après un discours mystique enfiévré. A nouveau confronté à la mort d'un de ses enfants, Katherine hurle de douleur et se range aux accusations de Mercy et Jonas : Thomasin est la cause de leurs tourments.
A l'instar des événements de "Hérédité", les rancœurs entre père et fille éclatent au grand jour, William cherchant à savoir la vérité, Thomasin se défendant en traitant son père d'hypocrite refusant l'évidence sur les agissements maléfiques des jumeaux. Le père résout le conflit en enfermant les trois enfants dans la grange, avec le bouc !


Le piège dévoilé
Toutes les conditions sont réunies pour que l'esprit malfaisant se montre à ses victimes.

Hérédité - Grand-mère Ellen dans le grenier
Hérédité : une nouvelle manifestation surnaturelle pousse Annie a essayer de brûler le carnet de dessins de Charlie. Mais elle s'aperçoit qu'elle est liée à l'objet fétiche de sa fille et commence à prendre feu elle aussi ! Elle tente alors de se rendre chez Joan pour trouver de l'aide. C'est à ce moment qu'elle fait le lien entre cette inconnue et sa mère morte. En fouillant dans les archives d'Ellen, Annie retrouve des photos la montrant en compagnie de Joan, ainsi que des livres décrivant Paimon avec son emblème caractéristique, un des rois des enfers qui doit s'incarner dans un humain mâle.
Annie se rend au grenier et découvre une horrible mise en scène : le cadavre d'Ellen, décapitée et portant une robe de rituel, entouré de bougies sous le signe maudit de Paimon.

The VVitch - Le Diable et ses deux suppôts
dans la grange
The VVitch : William défoule sa rage en coupant du bois avec l'énergie du désespoir, complètement dépassé par les calamités qui s'accumulent. Il se lamente en se blâmant du péché d'orgueil. Les enfants restent prisonniers dans la grange, pétrifiés sous le regard des chèvres et de Black Philip.
La nuit, Katherine délire et croit revoir ses deux enfants disparus Samuel et Caleb (ainsi que la coupe en argent). Elle donne le sein à son bébé mais en réalité c'est un corbeau qui lui perce la poitrine.
Au même instant une créature atterrit sur le toit de la grange. La sorcière entre dans la grange et montre son vrai visage aux enfants, qui sont dans un état d'épouvante absolue.


L'élimination des parents
Dans le dernier acte les figures parentales sont supprimées, laissant les enfants abandonnés à la fatalité.

The VVitch - Meurtre de Katherine
The VVitch : William se réveille le lendemain, sans remarquer le sang sur la chemise de sa femme. Dehors il découvre une scène cataclysmique : les chèvres éventrées, Thomasin évanouit, les jumeaux absents. L'homme est soudainement encorné par le bouc. La bouche en sang il prononce quelques sentences bibliques et implore Dieu de sauver ses enfants, puis après un second coup de Black Philip, s'écroule au pied de son tas de bois qui s'effondre sur lui (ironiquement, William est enseveli sous son labeur).
Thomasin s'approche de son père mort et au même moment Katherine arrive sur le palier. Hors d'elle et persuadée qu'elle est coupable, la mère se jette sur la fille pour l'étrangler. Lorsqu'elle est accusée d'avoir voulu séduire son frère et son père et de les avoir assassinés, Thomasin saisit une faucille et tue sa mère incontrôlable qui veut sa perte.

Hérédité - Meurtre de Steve
Hérédité : Au retour de Steve et Peter à la maison, Annie explique ses récentes et abominables découvertes. Elle tente de détailler ce qu'elle a compris du projet maléfique du culte de Paimon mais ne fait que passer pour folle auprès de son mari. Comme il est au courant de la profanation de la tombe d'Ellen, Steve est persuadé qu'Annie est l'auteur du crime, en plein délire de démence. Lorsqu'elle lui explique qu'elle veut se sacrifier en jetant au feu le carnet de dessins de sa fille, s'en est trop pour lui. Il refuse de continuer à la conforter dans sa paranoïa.
Annie saisit alors le carnet et le balance dans la cheminée, trouvant le courage de mettre un terme à la conspiration. Mais ironiquement, c'est Steve qui se transforme instantanément en torche humaine. C'est le déclic final pour Annie, qui est à nouveau possédée par l'esprit de Charlie (son objet fétiche, le carnet de dessin, étant détruit).
A présent dotée de pouvoirs surnaturels, Annie pousse son fils au suicide par une série de manifestations macabres. Ce dernier découvre le cadavre calciné de son père, observé par les membres du culte qui ont pris possession des lieux, fixant l'ado et nus dans la maison. Il est poursuivi par Annie/Charlie, qui fini par se sectionner la tête sous ses yeux, dans le grenier. Dans une geste désespéré Peter se jette par la fenêtre et l'esprit de Charlie vient le posséder, sous le forme d'une lumière bleue.


La révélation finale
Le dernier survivant accompli sa destinée.
Hérédité - Peter/Charlie rejoint le culte du Paimon
"Hérédité" se conclu lorsque la volonté d'Ellen est réalisée.
Il fallait un hôte mâle pour accueillir le démon Paimon. Ceci n'ayant pu être fait avec le premier enfant d'Ellen (qui préféra se suicider à 16 ans), Ellen s'organisa alors secrètement pour que sa propre fille devienne porteuse de l'enfant mâle. Mais Annie contrecarra son plan en gardant le contrôle de Peter, ne laissant pas la grand-mère s'occuper de son petit-fils. Ellen profita alors de la naissance du second enfant, Charlie, pour accomplir son objectif. Elle s'occupa de Charlie pour la "préparer" à recevoir Paimon. L'invocation devant se faire dans un hôte masculin, le culte dû recourir a un stratagème complexe pour transférer l'esprit de Charlie dans le corps de Peter, sans laisser les parents se douter du dispositif machiavélique.
Lors de la cérémonie d'intronisation Peter/Charlie est consacré. Paimon, Roi des enfers, va pouvoir se manifester à travers lui.

The VVitch - Thomasin rejoint le culte des sorcières
"The VVitch" se termine lorsque l'objectif des puissances du Mal est atteint.
Pour que Thomasin accepte le Pacte du Diable, il fallait remettre en question ses croyances et supprimer les êtres qu'elle chérissait. La jeune fille doute de sa foi dès le début des événements, c'est une proie facile. Les enlèvements de Samuel et Caleb, les faux semblants des promesses d'un monde meilleur, la discorde dans la famille et la fausseté de ses parents sont autant d'éléments qui vont peu à peu convaincre Thomasin de basculer. Le Diable lui parle enfin et apparaît en chair et en os dans la grange, après la mort de sa mère. Il lui fait signer son livre maudit en guidant sa main, comme dans les légendes dont le film est tiré.
Lors de la cérémonie du sabbat Thomasin nue rejoint le groupe de sorcières et reçoit leurs pouvoirs. Le Diable a triomphé, son règne perdure à travers elle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire